Home / Thématique / Clientèles / Le slowtourism a le vent en poupe

Le slowtourism a le vent en poupe

L’aspiration à un mode de vie plus « slow » est ultra-majoritaire en Europe, comme le révèle une enquête Ipsos réalisée en 2011 auprès de 4000 Européens (pays concernés : France, Grande-Bretagne, Allemagne, Italie). Selon cette étude, près de 8 Européens sur 10 déclarent avoir l’intention de ralentir leur rythme de vie. Le slow, mouvement né en Italie au début des années 80 à travers le slow food, s’est peu à peu étendu à divers domaines, dont le tourisme.

En matière de tourisme, 53% souhaiteraient lever le pied lorsqu’ils visitent un pays, une ville, une région. Le tourisme constitue ainsi le 2ème secteur où les Européens aimeraient ralentir, prendre leur temps, derrière la famille.

Les produits touristiques surfant sur la vague du Slowtourism se développent fortement, tels que le cyclotourisme et les balades fluviales. Le succès grandissant de ces produits est accentué par l’importance accrue du marché du tourisme de proximité, liée au contexte de crise.

Pour autant, le slowtourism n’est-il qu’un effet de mode ? N’est-il pas plutôt de l’ordre du changement structurel ?

Lire l’article proposé par ID-tourism

About Delphine

Découvrez aussi

Smartphones et/ou tablettes : les usages détaillés par Médiamétrie

Les Français ne peuvent plus se passer de leurs mobiles, qu’il s’agisse du smartphone ou de ...

One comment

  1. Une preuve de plus que la randonnée à pied a de beau jours devant elle : il suffit de prendre le temps, une paire de chaussures… L’espace immense des alpes fera le reste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *